Josée Douaire

JOSÉE DOUAIRE, Psychologue / Superviseure clinique

Co-propriétaire, co-fondatrice

450.259.0157
jdouaire@yahoo.com


(nouveau numéro, notez-le; les clients actuels peuvent envoyer des demandes aussi via texto à ce numéro en mentionnant bien leurs noms et/ou celui de leur enfant). Aucune nouvelle demande par texto ne sera traitée toutefois, des documents et informations doivent être envoyées par courriel.


Conformément à la loi 25 sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé, notez que chaque professionnel œuvrant au sein de la Clinique de Psychologie St-Lambert est travailleur autonome et détient l’entière responsabilité de respecter ses obligations (pour plus de détails, voir au bas de cette page) quant à  la protection des données personnelles de chacun de ses clients. En cas de question, besoin ou d’incident, contactez-les directement.

Accès à rapide à :  Documents pour le premier rendez-vous / Documents de formations pour professionnels concernés  / Disponibilités


Disponibillités:  Plage horaire possible pour évaluation ponctuelle à l’intérieur d’un mois, liste d’attente ouverte pour suivis et supervision professionnelle (plus de possibilités à court-terme par visuoconférence).  Délais variable pour me consulter donc. Toutefois, mes stagiaires et interne que je supervise ont des plages plus rapidement. On me contacte pour les voir et être orienté.
Voir les disponibilités, modalités, langues, clientèle et informations détaillées en cliquant ici


Diplômée de l’Université du Québec à Montréal, j’y ai obtenu une maîtrise de parcours (M.Ps.) en neuropsychologie/neurolinguistique et un doctorat (Ph.D. – en recherche et en intervention) en psychologie de l’éducation. Je ne suis pas neuropsychologue pour autant, ce n’est ni cette nature du travail qui définit ma pratique, ni ma formation par la suite.  Je suis une clinicienne qui aime avoir un impact sur la santé mentale de ses petits clients et petits clients devenus grands. Conséquemment, bien qu’il y ait quelques plages ponctuelles (souvent le lundi ou vendredi matin) d’évaluation psychologique, je consacre qu’une petite partie de ma pratique à l’évaluation psychologique formelle afin d’offrir davantage de soutien psychothérapeutique et à un plus grand nombre de clients. Ma formation clinique inclut des stages en fait avancés auprès d’enfants, d’adolescents et de familles (CIUSSS et milieu scolaire). Je suis membre de l’Ordre des psychologues du Québec.  Je suis membre fondateur, avec les docteurs St Père et Écrement de la Clinique de Psychologie St-Lambert (qui œuvrent maintenant en Estrie dans leur cas). J’ai accueilli au sein de la clinique par la suite d’autres administrateurs et associés, d’abord Caroline Gasparetto et ensuite, Karina Béland et Nathalie Théberge Lapointe. En complément à mon travail à la clinique, j’ai toujours travaillé également comme psychologue scolaire à mi-temps, à Montréal-Nord. Je suis d’ailleurs membre active bénévole du conseil d’administration de l’Association Québécoise des Psychologues Scolaires (AQPS) depuis mes premiers pas en tant qu’étudiante alors. Nous avons à coeur de rassembler les psychologues dispersés dans les écoles, de briser leur isolement parfois et de leur offrir des occasions de formations, de perfectionnement, de concertation et de réflexion collective. Mes divers milieux de travail enrichissent mon expérience de travail et me donne un sens des réalités, me connectent avec les enfants dans écoles (aussi ceux qui vont bien) , les règles, les professionnels y travaillant et les mesures, plans ou interventions pouvant y être déployées…ou pas.


Dessin libre de moi par un enfant que je connais peu de mon école….
Ils étaient chargés de représenter les divers professionnels dans le milieu.
On remarque le pouce levé, très comique, mais significatif ! (c’est vrai que j’ai un petit pouce 😉
Je note aussi que je porte un peu trop souvent ce long veston noir 😉

Services:

Évaluations psychologiques

  • J’effectue des évaluations psychologiques pour la majorité des troubles mentaux (ex, pour les Troubles neurodéveloppementaux (estimations pour les motifs les plus courants ici, Documents pour le premier rendez-vous ) tels que le trouble déficitaire de l’attention, le trouble spécifique en lecture/écriture ou en mathématique; pour les troubles des conduites et des impulsions tels que le trouble explosif intermittent; pour les troubles dépressifs ou anxieux tels que la dépression, le trouble disruptif avec dysrégulation émotionnelle, le trouble panique, l’agoraphobie, l’anxiété sociale ou généralisée; les Troubles obsessionnels compulsifs. Je n’évalue pas l’autisme, ni les troubles alimentaires (ni en suivi) bien que certaines collaborations soient effectuées avec des pédopsychiatres, équipes scolaires ou multidisciplinaire pour l’évaluation et des suivis dans des cas particuliers et précis.  Je n’évalue pas non plus le trouble développemental de la coordination, sans collaboration avec des ergothérapeutes et médecins, ni le trouble de langage sans collaboration avec une orthophoniste. Je crois foncièrement au caractère multidisciplinaire du travail, à l’expertise de chacun des professionnels et même pour l’évaluation de la dyslexie, il est souvent souhaitable d’être plus d’un professionnel impliqué (ex, orthopédagogue ou orthophoniste). Ces dernières évaluations bénéficient d’une évaluation multidisciplinaire en fait et, de par les observations et les recommandations qui en découlent, nourrissent encore mieux les interventions qui doivent être effectuées à l’école par la suite. Je collabore avec l’école de votre enfant et les implique au besoin dans le traitement. Je travaille dans une école d’autres jours, je sais ce qui se fait, ce qui peut se faire et comment les écoles fonctionnent. Je peux vous aider vous et votre école à se concerter pour le bien de votre enfant et être conséquemment encore plus aidants, ensemble! Votre médecin peut aussi être interpellé pour éliminer les causes physiologiques. Les troubles d’apprentissage spécifiques entrent aussi fréquemment dans cette catégorie d’évaluation dont on a tout avantage à effectuer en équipe multidisciplinaire et suite à de la rééducation.

Suivis

Psychothérapie pour la majorité des motifs de consultation (exemple, anxiété, dépression, tensions familiales en contexte de séparation, deuil, troubles de comportements, aliénation parentale, développement des habiletés relationnelles et de régulation émotionnelle, etc.).

  • Mes approches utilisées  en psychothérapie relèvent des approches cognitives-comportementales (plus spécifiquement les thérapies de troisièmes vagues dont les thérapies dialectiques, la thérapie d’acceptation et d’engagement  jumelée avec la pleine conscience), systémiques et de la thérapie brève (i.e., orientée vers les solutions). Je me spécialise davantage en petite enfance et en enfance (psychothérapie et évaluation) bien que je continue de voir à l’occasion de jeunes adultes connus il y a plusieurs années, lorsqu’ils étaient enfants. J’adopte le modèle du scientifique-clinicien : les traitements que j’offre se basent sur la littérature scientifique.  Dans un climat de transparence, d »ouverture et d’écoute, j’adapte mes techniques thérapeutiques aux besoins individuels des clients, mais aussi quant à leurs disponibilités/budget  pour la fréquence des rendez-vous (bien que des recommandations soient effectuées pour une efficacité optimale dans plusieurs cas lorsque des besoins importants  ou une souffrance significative sont présents).

  • Nous travaillons pour certains CIUSSS aussi (en pénurie) afin d’assurer des services psychologique à des enfants en difficultés (SAAQ, accident, maladie grave) et avec certaines Commission scolaires afin d’effectuer des mandats d’évaluation dans des écoles qui ont des besoins plus importants que les ressources disponibles.

Coaching parental

    • Le coaching parental en psychothérapie est une approche qui vise à aider les parents à développer des compétences et des stratégies pour faire face aux défis éducatifs et familiaux. Contrairement à la psychothérapie traditionnelle qui se concentre souvent sur l’individu et son vécu émotionnel, le coaching parental se concentre spécifiquement sur les compétences parentales, les dynamiques familiales et les interactions parent-enfant.

      Voici quelques éléments clés du coaching parental en psychothérapie :

      1. Développement de compétences parentales : Le coaching parental se concentre sur l’acquisition de compétences spécifiques nécessaires pour élever des enfants, comme la communication efficace, la gestion du comportement, la résolution de conflits et la création d’un environnement familial positif.
      2. Identification des besoins de l’enfant : Le coaching parental aide les parents à comprendre les besoins émotionnels, sociaux et développementaux de leurs enfants. Cela permet aux parents de répondre de manière appropriée aux besoins de leurs enfants.
      3. Gestion du stress et de la pression parentale : Élever des enfants peut être stressant, et le coaching parental aborde la gestion du stress et de la pression liés à la parentalité. Il aide les parents à développer des stratégies pour maintenir un équilibre entre les responsabilités parentales et d’autres aspects de leur vie.
      4. Communication familiale : Le coaching parental met souvent l’accent sur l’amélioration de la communication au sein de la famille. Cela inclut la communication entre les parents, ainsi que la manière dont les parents communiquent avec leurs enfants.
      5. Résolution de problèmes familiaux : Les coaches parentaux aident les familles à identifier et à résoudre les problèmes spécifiques auxquels elles sont confrontées, qu’il s’agisse de conflits entre frères et sœurs, de difficultés scolaires ou d’autres défis familiaux.
      6. Encouragement du développement positif des enfants : Le coaching parental favorise le développement positif des enfants en encourageant des approches éducatives qui favorisent l’estime de soi, l’autonomie et la résilience.

      Le coaching parental peut être bénéfique pour les parents qui cherchent à améliorer leurs compétences éducatives, à résoudre des problèmes familiaux spécifiques ou à faire face à des défis particuliers liés à la parentalité. Il se veut souvent pratique et axé sur des objectifs spécifiques pour aider les parents à mettre en œuvre des changements concrets dans leur vie quotidienne.

Consultations formelles et supervisions

    • J’accueille à la clinique et dans le milieu public des stagiaires en équivalence (d’un autre pays), des doctorants en exercice ou des internes depuis plus de 15 ans bientôt. Les places sont actuellement limitées et prises jusqu’en 2024-2025. Marina Hanina est chez nous depuis bientôt 3 ans maintenant et j’ai deux autres doctorantes (anciennes internes) avec qui nous travaillons, notamment pour compléter des contrats d’évaluation psychologique avec des écoles de la Rive-Sud et de l’Ouest de l’Île (Jessica Toman et Mali Blanchard-Beauchemin), en contexte de pénurie.
    • J’offre des consultations ou supervisions à d’autres psychologues également qu’elles soient obligatoires (suite à des inspections professionnelles) ou volontaire (pour la formation continue).

Formation individuelle, en petit groupe ou grand groupe

    • J’offre , depuis plusieurs années, des formations en évaluation (exemple, échelles d’intelligence verbale ou non-verbale, tests d’attention) ou en psychothérapie (exemple, déontologie en psychologie scolaire, thérapie virtuelle avec les enfants) aux professionnels (e.g., psychologues, conseillers en orientation, psycho-éducateurs, stagiaires en psychologie, nouveaux psychologues, travailleurs sociaux, techniciens en éducation spécialisés) dans diverses milieux (i.e., universitaires, communautaires, CSSS, commissions scolaires, centres jeunesses, etc.) et diverses régions (i.e., Mauricie, Montréal métropolitain, Montérégie, Québec, Outaouais, Saguenay Lac St-Jean, Estrie, Lanaudière, etc.).  J’ai  aussi été chargée de cours en psychologie et à la maîtrise en orthopédagogie pendants quelques années à l’UQAM.

État actuel des listes d’attente et des possibilités de suivis et d’évaluation en enfance:

  • Consultez le document en cliquant ici. Si la liste d’attente de Josée Douaire est ouverte, écrivez-nous pour être inscrits sur cette liste d’attente en spécifiant vos disponibilités et le motif (évaluation ou suivi) et vos disponibilités (car comme mentionné plus haut, les délais varient selon ces paramètres). Si vous acceptez d’être rencontré par un interne ou un stagiaire, souvent plus rapidement et à tarif réduit, spécifiez le dans votre message afin que ces options vous soient offertes. Pour toute demande avec mes supervisés, écrivez-moi d’abord, étant leur superviseure, il y a une évaluation initiale des demandes selon leur niveau d’expérience actuel et le niveau de compétence interpellé par le suivi qui sera effectué avec votre jeune.
  • Autres dispos en enfance à la clinique. Pour un suivi en psychothérapie enfant/adolescent ou en coaching parental, il reste aussi quelques place à  Deogratias Bagilishya, psychologue  ou  Colette Daniel, psychologue, a aussi quelques places (surtout en journée, pm).  Rendez-vous sur leur page respective pour les contacter via leur courriel ou téléphone. 

Que ce soit pour entreprendre une thérapie familiale, obtenir un suivi individuel pour votre jeune ou une évaluation psychologique, vous êtes invités à communiquer avec Josée Douaire à partir des coordonnées suivantes :

Clinique de Psychologie St-Lambert
298 rue Elm, Saint-Lambert, Qc, J4P 1W3

Téléphone: :450.259.0157
Email: jdouaire@yahoo.com

 — Consultez la page pour les documents relatifs au rendez-vous initial —

Tarif horaire 130$/h  ; tarif variable pour la supervision selon le niveau du supervisé et s’il est à l’interne ou l’externe de la clinique.

Mode de paiement:         

                                        (transfert interac, comptant-chèque-square (Visa, Mastercard, Discover ou American Express))

_______________________________________________________________________________________________________
Protection des renseignements personnels

Prendre note que chacun des psychologues à la Clinique de Psychologie St-Lambert est travailleur autonome et donc responsable de l’application de la loi 25, responsable de la protection des renseignements personnels au sein de sa pratique et il doit veiller à assurer le respect et la mise en œuvre de la loi.

En cas d’incident de confidentialité impliquant un renseignement personnel, il doit :

  1. Prendre les mesures raisonnables pour diminuer les risques qu’un préjudice soit causé aux personnes concernées et éviter que de nouveaux incidents de même nature ne se produisent;
  2. Aviser la CAI et la personne concernée si l’incident présente un risque de préjudice sérieux;
  3. Tenir un registre des incidents dont une copie devra être transmise à la CAI à sa demande.